Introduire un PCA/PRA dans l’entreprise

De nombreuses entreprises se plaignent de subir des interruptions à répétition de leurs systèmes informatiques. Et pour cause. Entre menaces informatiques, pannes
en tout genre, les dysfonctionnements peuvent être nombreux et rapidement handicapants. Pour pallier à ces difficultés, le Plan de reprise d’activité – PRA – ainsi que le Plan de continuité d’activité – PCA – sont des solutions avantageuses et aux résultats concrets pour l’entreprise.

Les répercussions d’une interruption d’activité

Sur l’entreprise, les conséquences liées à une interruption d’activité peuvent être multiples.

  • Répercussions financières : impossibilité de poursuivre certaines activités importantes, comme par exemple les activités de production.
    Un dysfonctionnement informatique qui dure dans le temps peut entraîner de graves conséquences financières, sans oublier les coûts de reprise d’activité.
  • Répercussions juridiques : les sanctions juridiques peuvent être conséquentes, notamment au regard du non respect de certaines exigences légales.
  • Répercussions commerciales : une panne qui perdure peut être à l’origine d’une perte conséquente de clientèle et de parts de marché.
  • Répercussions sur l’image de la marque, ainsi que sur la réputation de l’entreprise et du service de manière plus générale.

Différence entre PRA et PCA

Le PRA, ou Plan de reprise d’activité informatique, a pour objectif de mettre sur pied une procédure ayant pour mission de permettre la reprise rapide
de l’activité suite à un dysfonctionnement. Elle est privilégiée notamment dans les entreprises qui peuvent subir des pannes de leurs systèmes d’informations de courtes
durées sans que cela n’ait de réel impact sur leur activité.
Pour les entreprises qui ne peuvent pas subir de telles pannes, le PCA, ou Plan de continuité d’activité, peut être le plus adapté. Son objectif est
d’oeuvrer dans le sens d’une continuité de l’activité, même en la présence d’une panne.

Les raisons de mettre en place un PRA – PCA

Il existe plusieurs raisons d’opter pour un PRA ou un PCA. En effet, en adoptant ce type de plan dans l’entreprise, il est possible de contrôler l’incident
afin de permettre une reprise plus rapide de l’activité – grâce au PRA – ou bien sa continuité d’un point de vue informatique – grâce au PCA.
Ainsi, les conséquences de l’arrêt de l’activité ne seront plus que limitées et ne viendront pas ternir l’entreprise.

Comment mettre en place un PRA – PCA ?

Il est important de respecter certaines étapes afin de pouvoir mettre en place ces plans.

  • Tout d’abord, analyser l’ensemble des pannes possibles sur votre système d’information. Entre panne de matériel, de logiciel ou de réseau, coupure
    informatique, les dysfonctionnements peuvent avoir des origines multiples. L’intérêt est alors de remettre rapidement le service en marche ou de le maintenir malgré la panne.
  • Se doter de mécanismes de redondance offrant l’avantage de prendre le relais dans le cas d’un dysfonctionnement.
  • Penser à faire des sauvegardes automatiques à une fréquence adaptée.
  • Réaliser des tests en mettant à l’épreuve votre PCA – PRA. Pour cela, simulez une panne sur votre système et appliquez votre plan. Vous verrez alors
    concrètement le résultat.