Québec, la plus européenne des villes canadiennes, successivement colonisée par les anglais et les français, a su traverser le temps en affirmant son identité. Au-delà de son patrimoine culturel, elle offre des paysages à couper le souffle et un confort de vie incomparable. Balade dans une « contrée » à la personnalité bien affirmée et où il fait bon vivre.

Pour les amoureux de la nature ou les inconditionnels du milieu urbain, la vie à Québec semble une évidence tant l’on s’y sent bien. Résolument autonome et cosmopolite, cette ville est dotée d’une âme généreuse, tout comme ses habitants au franc parler et à l’hospitalité légendaires.

Seule ville fortifiée de l’Amérique du Nord, Québec figure sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985. C’est dire si les québécois ont su, au fil des siècles, préserver avec ténacité sa richesse architecturale et ses espaces verts !

On ne peut pas évoquer Québec sans parler de l’emblématique Château Frontenac, aujourd’hui devenu un somptueux hôtel de luxe. Cette bâtisse imposante, juchée sur un énorme rocher surplombant le Saint Laurent, avec ses tourelles et ses toits extrêmement pentus, domine le cœur de la « haute ville ». Au pied des escaliers qui descendent la falaise, se niche la ville basse et ses ruelles pavées. Le funiculaire vous y emmène en quelques minutes. En déambulant dans ses charmantes boutiques artisanales, on sent ici l’empreinte de trois siècles d’histoire française en terre canadienne.

Mais Québec ce n’est pas seulement cette citadelle aux multiples facettes. La nature y est omniprésente, à chaque coin de rue. Et l’on peut s’échapper du tumulte citadin dès que l’occasion se présente, pour se laisser embarquer dans la campagne environnante et prendre un bol d’air.

Une flopée d’endroits, à deux pas du centre, sont empreints de cette végétation à la fois vivifiante et apaisante. On pourrait évoquer la baie de Beauport, un site enchanteur, bordé d’une jolie plage de sable fin où la vue sur le fleuve Saint Laurent est stupéfiante. Le Domaine de Maizerets, quant à lui, étonnante oasis de verdure de 27 hectares aux portes de la ville, invite les promeneurs à suivre un sentier balisé. Dans un décor apaisant et sauvage, ils découvrent une succession de 15 000 arbres, arbustes et plantes vivaces aux feuillages étonnants.

Mais c’est le parc linéaire de la rivière Saint-Charles qui est le plus prisé : un sentier pédestre long de 32 km longe la rivière, de son embouchure située au Vieux-Port, jusqu’à sa source. Jonché de ponts et de passerelles, ce tracé champêtre vous transporte hors du temps, vous faisant presque oublier que vous êtes tout près de la ville.

Au fil des saisons, Québec jongle avec les couleurs et la lumière, le bruit et le silence, en donnant l’impression à ceux qui s’y attardent, que le temps vient juste de s’arrêter.

 
 

Cet article n’est pas proposé à la vente.

 

Michelle HARTENSTEIN

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *